Amanite phalloïde
Amanita phalloides (Fr. : Fr.) Link

 

 

Chapeau : jusqu'à15 cm, jaunâtre à verdâtre, assez variable. Lames : blanches. Pied : blanc chiné de verdâtre, anneau blanc et volve en sac blanche. Chair : blanche, odeur plutôt faible et saveur douce. Biotope : sous nos feuillus.

Amanite tue-mouches T
Amanita muscaria (L. : Fr.) Lamarck

 

 

Chapeau : jusqu'à 20 cm, rouge avec des flocons blancs. Lames : blanches. Pied : blanc et bulbeux avec un anneau en jupe blanc. Chair : blanche, odeur faible et saveur douce. Biotope : sous nos feuillus et conifères.


Note : il existe de nombreuses formes ou variétés de l'Amanite tue-mouches.

 

Oronge, Amanite des Césars ©***
Amanita caesarea (Scop. : Fr.) Pers.

 

 

Chapeau : jusqu'à 20 cm, orangé, parfois avec des restes de voile blanc. Lames : jaunes. Pied : jaune ainsi que l'anneau. La base du pied est engainée dans une grosse volve blanche. Chair : un peu jaune pâle, odeur faible et saveur douce. Biotope : sous nos feuillus.

Note : les saisons où l'on peut trouver ce champignon relativement facilement dans la région sont rares !

Amanite porphyre
Amanita porphyria Alb. & Schw. : Fr.

 

    

 

Chapeau : jusqu'à 8 cm, brun pourpre. Lames : blanches. Pied : blanc à grisâtre, anneau en jupe devenant violacé, volve blanchâtre sur un bulbe marginé. Chair : blanche, odeur et saveur raphanoïde. Biotope : sous nos conifères.

Note : espèce peu commune dans la région.

Amanite élevée ©
Amanita excelsa var. excelsa (Fr. : Fr.) Bertillon

 

 

 

Chapeau : jusqu'à 10 cm, grisâtre avec des plaques de voile gris. Lames : blanchâtres. Pied : blanc ou zébré de gris avec un anneau strié sur la face supérieure. Base du pied en oignon avec des bourrelets. Chair : blanche, odeur désagréable, saveur douce. Biotope : sous nos feuillus et conifères.

Amanite épaisse ©

Amanita excelsa var. spissa (Fr.) Neville & Poumarat

 

 

Comme l'Amanite élevée mais avec un chapeau moins gris et une odeur de radis.

Amanite panthère T
Amanita pantherina (D.C. : Fr.) Krombh.

 

 

Chapeau : jusqu'à 10 cm, brun parsemé de flocons blancs, marge striée. Lames : blanches. Pied : blanc avec un anneau non strié sur la face supérieure. Base du pied en bulbe avec des bourrelets. Chair : blanche, odeur faible et saveur douce. Biotope : sous nos feuillus.

Note : attention à la confusion, particulièrement avec Amanita excelsa var. spissa (voir les différences d'odeur, d'anneau et de bulbe).

Amanite citrine
Amanita citrina (Schaeff.) Pers.

 

 

Chapeau : jusqu'à 10 cm, jaune pâle avec des restes de voile de la même couleur. Lames : blanches à un peu jaunes. Pied : blanc ou un peu jaune également avec un anneau jaune citron. La base du pied comporte un bulbe marginé. Chair : jaune pâle, odeur et saveur de radis. Biotope : sous nos feuillus et conifères.

Amanite citrine forme blanche
Amanita citrina f. alba (Price) Quélet

 

 Seule sa couleur blanche la différencie de l'espèce type.
Moins commune on peut la trouver en grand nombre sur de petites surfaces.

Amanite jonquille T
Amanita junquillea Quél.

 

 

Chapeau : jusqu'à 10 cm, jaune à jaune ochracé avec souvent des restes de voile blanc. Lames : blanches. Pied : blanc avec un anneau fragile et une base bulbeuse à la volve plutôt courte. Chair : blanche, odeur faible et saveur douce. Biotope : sous nos Pins maritimes.

 Amanite épineuse T

Amanita echinocephala (Vittad.) Quél.

 

 

Chapeau : jusqu'à 15 cm, blanchâtre et couvert de verrues pointues. Lames : blanches à grisâtres. Pied : blanchâtre, anneau membraneux et base du pied avec des bracelets de verrues. Chair : blanchâtre, odeur désagréable et saveur douce. Biotope : essentiellement sous nos chênes.

Note : espèce rare dans la région.

 

Amanite solitaire C++

Amanita strobiliformis (Vitt.) Bertill.

Album

Chapeau : jusqu'à 25 cm, blanchâtre à ochracé sur le tard avec de grosses squames. Lames : blanches. Pied : anneau crémeux et base du pied en massue, volve avec des plaques fugaces. Chair : blanche. Biotope : ici sous peupliers..