Hygrophore de mars ©**
Hygrophorus marzuolus (Fr. : Fr.) Bres.

 

 

Chapeau : jusqu'à 15 cm, gris noirâtre. Lames : d'abord blanches avant de devenir grises puis noires, épaisses. Pied : blanc puis gris à maturité. Chair : blanche devenant grisâtre, odeur florale et saveur douce. Biotope : sous nos conifères ou feuillus.

Note : espèce rare dans les marges de la Double Saintongeaise. Ce champignon peut se rencontrer très tôt en saison.

 

Hygrophore à lames jaunes
Hygrophorus hypothejus (Fr. : Fr.) Fr.

 

 

 

Chapeau : jusqu'à 7 cm, brun olivâtre devenant un peu plus jaunâtre à maturité, visqueux. Lames : jaunes. Pied : plus ou moins jaunâtre. Chair : jaune, odeur faible et saveur douce. Biotope : sous nos Pins maritimes.

 

Hygrophore discolore
Hygrophorus persoonii Arnolds

 

 

Chapeau : jusqu'à 6 cm, brun roussâtre avec le centre plus foncé, très visqueux. Lames : blanches prenant des tons ocre à maturité. Pied : blanchâtre avec des guirlandes rousses visqueuses, floconneux dans le haut. Chair : blanche, odeur faible et saveur douce. Biotope : sous nos chênes.

Note : le chapeau prend une couleur verdâtre sous l'action de la potasse.

 

Hygrophore blanc d'ivoire
Hygrophorus eburneus (Bull. : Fr.) Fr.

 

 

Chapeau : jusqu'à 5 cm, blanc, visqueux. Lames : blanches. Pied : blanc avec une pruine dans le haut du pied, visqueux. Chair : blanche, odeur agréable et saveur douce. Biotope : sous nos feuillus.

 

Hygrophore à odeur de Cossus
Hygrophorus cossus (Sow.) Fr.

 

 

Chapeau : jusqu'à 7 cm, blanc, visqueux. Lames : blanchâtres. Pied : blanc. Chair : blanche, odeur de topinambour. Biotope : sous feuillus, taillis.

Note : la potasse donne une réaction orangée dans le bas du pied de l'Hygrophore blanc d'ivoire mais elle est sans réaction sur l'Hygrophore à odeur de Cossus.